L’INSEEC School of Business & Economics : l’école qui veut former des penseurs acteurs du changement

GEM lance la deuxième édition de son Edtech Factory
3 septembre 2018
CESI École d’ingénieurs : un programme en cinq ans sur mesure
8 octobre 2018

En cette rentrée 2018, l’INSEEC présente sa nouvelle identité : elle devient l’INSEEC School of Business & Economics, une école de commerce exigeante défendant le savoir et l’importance des échanges interculturels.

L’esprit critique au centre du dispositif

À L’INSEEC, les étudiants apprendront à penser et comprendre le monde. Voici la première volonté de l’école de commerce ayant décidé de donner de nouvelles couleurs à sa pédagogie grâce à des modules innovants, qui seront proposés dès la rentrée 2019.

L’INSEEC School of Business & Economics souhaite permettre à ses étudiants d’acquérir des connaissances solides en philosophie, littérature, sociologie, anthropologie, histoire, géopolitique comme leur donner la possibilité de travailler sur leur pensée critique. Cette ouverture culturelle passera par des séances dédiées aux grands événements de l’histoire de l’humanité : « Les étudiants analyseront par exemple la révolution française, la crise des subprimes… » précise Isabelle Barth, ayant pris les rênes de l’école en juillet 2018. « La notion de culture générale est très importante et nous voulons remettre l’intelligence humaine au centre du dispositif, remettre au centre du jeu le génie humain » ajoute la directrice. La nouvelle tagline de l’école « Deep education takes your further », soutient d’ailleurs l’idée que c’est par le savoir que les étudiants pourront aller loin. Le cursus, qu’il sera possible de rejoindre dès l’année prochaine, reposera sur 5 piliers pédagogiques :

    • Business, Humanités et Sociétés
    • Méthode, Pensée critique, Management
    • Organisation, Culture, Identité, Altérité
    • Entreprendre, Conduire le changement
    • Contexte de la décision, Compétences et Pratiques professionnelles

« À l’INSEEC, on n’éduque pas, on ne forme pas, on accompagne » soutient Isabelle Barth. Le Programme Grande École de l’INSEEC se réalisera en trois étapes : la première année sera celle des savoirs fondamentaux, la deuxième sera plus technique et internationale, tandis que la troisième sera dédiée aux expériences professionnelles.

Un séjour à l’international… à la carte

La business school ne compte pas moins de 180 universités partenaires dans le monde, et rayonne grâce à ses campus à Londres, Shanghai et San Francisco. Désormais, les étudiants en deuxième année du Programme Grande École, en master 1, auront certes l’obligation de partir un semestre à l’étranger, mais n’auront pas à valider de crédits ECTS afin que leur séjour soit un « voyage d’apprentissage » selon les mots d’Isabelle Barth. Cela signifie qu’ils bénéficieront d’une liberté totale dans leur choix d’enseignements. Un étudiant pourra ainsi sans aucun problème choisir des cours de philosophie, de musique ou de sciences n’ayant aucun lien avec la gestion.

Un modèle à l’américaine qui promet de séduire bon nombre d’étudiants souhaitant profiter pleinement de leur programme d’échange. Les étudiants seront évalués sur leurs retours et sur les apports culturels de ce voyage qui feront l’objet d’un mémoire.

Pour l’INSEEC, il sera très important que les candidats soient en phase avec le nouveau projet proposé… et exigeants !