Michael Tapiro : « À SMS, on prend en considération toutes les fédérations, toutes les ligues et tous les sports »
9 juillet 2018
L’INSEEC School of Business & Economics : l’école qui veut former des penseurs acteurs du changement
3 octobre 2018

Les nouvelles technologies infiltrent de plus en plus le monde de l’éducation et de nombreuses start-up se créent dans le but de révolutionner le monde de l’enseignement supérieur. Des fonds d’investissement se sont d’ailleurs spécialisés dans le domaine de l’ed-Tech (pour éducation et technologie). Ces nouvelles entreprises souhaitent proposer des solutions numériques dans le domaine pédagogique, mais aussi dans celui des services aux établissements pour améliorer le service aux étudiants, il s’agit du Student Relationship Management (SRM).

L’école de commerce de Grenoble, GEM propose pour la deuxième année à ces start-up du secteur de les rejoindre pour participer à leur Edtech Factory. Elles présentent leurs idées, leurs produits ou leurs services et le soumettent aux étudiants et aux équipes pédagogiques de l’école qui analysent le marché, expérimentent et jugent de la viabilité de chacune des entreprises. L’école met en place une sorte de département Recherche et Développement pour les start-up qui souhaitent se lancer dans le domaine de la Tech pour l’éducation. Il est alors composé d’étudiants qui testent et donnent leur avis sur le service d’une entreprise et de l’équipe pédagogique, qui apporte son expertise sur le monde de l’éducation et de l’enseignement supérieur.

L’établissement grenoblois rencontre ainsi des entreprises innovantes qui lui apporteront peut-être des solutions de demain pour la gestion d’un établissement de l’enseignement supérieur. C’est également un bon moyen pour les élèves de GEM de se pencher sur des projets concrets, sur la création d’entreprise et de se confronter aux réalités du terrain. Après avoir reçu 7 projets l’année dernière, l’école lance la nouvelle édition de son Edtech Factory, qui occupera les étudiants cette année. Les nouveaux entrepreneurs peuvent déposer leur candidature jusqu’au 5 septembre sur le site de l’école grenobloise.