Revue de presse du 15 Avril 2015
15 April 2015
Revue de presse du 22 Avril 2015
22 April 2015

Difficile de passer à côté du e-learning. Cette méthode qui remplace peu à peu les anciennes habitudes de formation s’impose comme l’apprentissage incontournable dans le monde et en France. Dans un pays où les changements sont toujours accueillis avec appréhension, le e-learning a-t-il ses chances ?

L’e-learning aujourd’hui

La formation professionnelle ne cesse d’évoluer. Avec internet et des générations d’élèves nés un ordinateur dans les mains, la formation en ligne est forcément l’une des méthodes les plus en vogue. Educatis a mené un sondage en janvier 2015 afin de déterminer si les français sont prêts à s’y mettre, et le premier constat est plutôt positif ! En effet, 92% des personnes interrogées considèrent cet apprentissage comme digne d’intérêt. Il existe cependant encore de grosses lacunes, puisque un tiers expliquent ne pas connaître les Moocs, les serious game ou encore les TICE, preuve que le chemin à parcourir est encore long !

La raison, un développement au sein des entreprises encore trop lent en comparaison des formations en présentiel. De plus, les sondés considèrent qu’elle est uniquement adaptée aux métiers du numérique, ce qui n’est évidement pas le cas.

Pour la France, le blended learning semble être un bon compromis, cet apprentissage mêlant la formation à distance et la sécurité explicative d’un formateur.

La formation professionnelle nouvelle génération

Mooc, serious game, social learning, flash et mobile learning… Les entreprises commencent toutefois à s’intéresser vraiment à ces nouvelles formations digitales. Une fois quelques préjugés oubliés, les résultats ne se font pas attendre.

Il faut dire que les sociétés ont compris les avantages qu’elles ont à en tirer. Tout d’abord, le digital learning coûte la majeure partie du temps moins cher que les formations traditionnelles. Pour cela il faut évidemment réutiliser plusieurs fois les contenus afin de les rentabiliser.

Ces formations sont également parfaites pour s’approprier une culture d’entreprise, développer le sens du service client par exemple ou s’exercer à la gestion de conflits. Les simulateurs, la réalité augmentée et les serious game permettent d’immerger l’apprenant et lui proposent de vrais moyens qui apportent à terme des réflexes utiles.

Enfin, la formation en ligne s’adresse à tous les publics, et pas seulement la jeune génération. S’il existe bien une fracture numérique, elle ne se base pas seulement sur le critère de l’âge. Il suffit d’utiliser des contenus pertinents pour permettre à chacun de s’y mettre !