Les écoles de commerce, toujours plus chères ?
14 October 2015
Le MOOC : se former aux métiers du numérique autrement
18 January 2016

La petite enfance est une branche très recherchée notamment dans les grandes villes où les jeunes fraîchement diplômes en CAP petite enfance peuvent aisément décrocher un emploi. Les chiffres avancés parlent de 800 000 naissances par an en France en moyenne ce qui laisse supposer un accroissement des besoins en personnel qualifié pour travailler auprès des enfants.

Un bilan du secteur

Le choix est vaste. La petite enfance est un domaine qui requiert de nos jours, des professionnels de plus en plus compétents et formés. On peut distinguer 3 grandes branches dans le secteur de la petite enfance :

  • L’éducation : les crèches sont les premiers employeurs dans cette branche avec quelque 410 000 professionnels pour les enfants de 0 à 6 ans. On distingue essentiellement les crèches d’entreprises et les crèches communales.

 

  • La santé : les puéricultrices sont au nombre de 12 000 en France et ce chiffre est encore très en dessous du quota nécessaire. Ces métiers de la santé au contact des enfants sont très techniques et exigent de longues études. La pédiatrie, la rééducation infantile ou encore les psychomotriciens font partie du secteur.

 

  • L’animation et loisir : c’est dans cette branche que l’on trouve environ 70% des professionnels du secteur. Les centres de loisirs et les camps de vacances sont ceux qui embauchent le plus. Mais en contrepartie, c’est là aussi qu’on enregistre le taux le plus élevé de saisonniers et d’emplois précaires.

 

  • La protection de l’enfance : avocat spécialisé, juges pour enfant, éducateurs spécialisés, psychologues, assistante sociale… Le ministère de la Justice emploie tout de même un important contingent de professionnels dans les collectivités territoriales.

 

Est-ce accessible à tous ?

Obtenir un diplôme adéquat est donc la première des étapes. Il est important de noter qu’accèder aux métiers de la petite enfance est possible à tous les niveaux de formation.

  • Les métiers dont la technicité exige des diplômes conséquents  (sage-femme ou pédiatre ou juge des enfants).
  • Les métiers qui ne nécessitent aucun diplôme spécifique comme assistante maternelle, auxiliaire puéricultrice, moniteur éducateur.

En conclusion, que vous soyez au chômage, en activité, ou même sans diplôme, vous avez la possibilité de vous former pour travailler avec les enfants grâce aux divers programmes mis en place.