Revue de presse du 24 juin 2015
24 June 2015
Revue de presse du 30 Juin 2015
30 June 2015

La conférence des grandes écoles (CGE) a rendu public il y a quelques jours les résultats de sa 23ème enquête concernant l’insertion des jeunes diplômés.

Compte-tenu du contexte économique actuel, les étudiants sont en droit de se demander s’ils auront de bonnes chances de trouver du travail une fois leur cursus au sein d’une grande école terminée.

Bonne nouvelle, à en croire une récente étude de la CGE, la réponse est oui.

L’ensemble des indicateurs d’insertion montre que par rapport à l’an dernier, rien n’a vraiment changé, même si la situation économique n’est pas meilleure. Ainsi, le taux d’emploi s’établie à 80,6% pour la dernière promotion interrogée, une légère baisse en comparaison de 2014 (81,2%). Le diplôme “grande école” reste un véritable passeport pour l’emploi à l’heure où le taux de chômage avoisine les 24% chez les moins de 25 ans.

Du côté des salaires, même constat, le brut annuel moyen ne varie pas et est même en légère croissance. Hors primes il s’établie à 32 962€ en France et à 34 160€ sur l’ensemble des pays.

Si l’on remarque une légère baisse du nombre de CDI proposés, on note toutefois que les statuts de cadre sont en hausse.

L’international joue également un rôle important concernant l’entrée dans le monde du travail.

Les stages de fin d’études et les années de césure sont d’excellents moyens d’intéresser les recruteurs et les jeunes diplômés ont bien compris qu’effectués à l’étranger ils auront encore plus de valeur.

La part des emplois à l’international continue également d’augmenter, cela concerne désormais 17,6% des jeunes.